ateliers, rencontres, débat

Music’lab

Vendredi 4 avril de 18h à 22h

Une invitation à la découverte de la musique expérimentale : atelier, rencontre débat.

Faire de la musique avec des bruits, questionner notre rapport aux instruments « classiques », créer de la musique sans à priori esthétique, c’est ce que vous propose un collectif d’étudiants réunis sous le nom de Experimental Music Lab’ dans le cadre de leur projet d’étude.

Ateliers animés par Louis Schaming et Félix Nicoulaud, étudiants à ISTS (ESRA) filière « Son, cinéma et audiovisuel » et les étudiants en médiation Culturelle à Sorbonne Nouvelle Paris III.

18 h-21 h Atelier 1 : Experimentation vocale

Dans cet atelier, nous souhaitons montrer que la musique électronique et expérimentale n’est pas qu’une musique déshumanisée, uniquement le fruit de machines. Pour cela, cet atelier va mettre en avant l’instrument le plus « humain » qui soit : la voix. Depuis plusieurs décennies, la place de la voix dans la musique électronique et expérimentale est une problématique à part entière. Mais, ce travail sur la place des voix dans la musique ne touche pas uniquement les marges expérimentale mais s’infuse dans toute la globalité de la musique actuelle, à l’instar de démarches créatives comme le Human Beat Box, les chansons de Camille ou encore l’album 808s & Heartbreak de Kanye West qui utilise l’effet de l’Auto-tune pour modifier sa voix.

Ici la voix sera le matériau principal pour créer des pièces musicales expérimentales. Les participants travailleront en petits groupes et s’aideront de toute sorte de pédales d’effets pour créer des sons. La finalité de l’atelier sera l’enregistrement des pièces sonores créées. Ces enregistrements seront ensuite donnés sous forme de CD aux participants.

Objectifs :
 comprendre le mode de fonctionnement de ces outils
 s’intéresser à la démarche de création expérimentale
 créer par tâtonnement
 improviser, développer la créativité

18 h-21 h Atelier 2 : Dans les pas des futuristes

Nous proposons aux participants de s’inscrire dans l’héritage du manifeste Futuriste pour la musique rédigé par Luigi Russolo en 1913. Le but est de créer des pièces musicales à partir de bruits en oubliant toutes notions de solfège, d’harmonies, de tonalités. L’atelier peut se dérouler en trois temps. Un premier temps permettra de contextualiser la démarche via une discussion, menée par l’intervenant, autour de quelques références et écoutes. Puis, dans un deuxième temps, les participants « partiront » à la recherche, à la collecte et à l’enregistrement de sons, de bruits et tout genre. Enfin, à l’aide de ces matériaux collectés, ils travailleront en petits groupes à la création d’une pièce sonore, à l’aide d’un logiciel. Les participants partiront avec un enregistrement de leurs créations sur CD.

Objectifs :
 découvrir un mouvement artistique
 s’interroger sur les notions de « bruit » et de « musique »
 développer sa créativité
 travailler en groupe

21 h-22 h Débat : Quand le bruit devient musique
Animé par les étudiants en médiation Culturelle à Sorbonne Nouvelle Paris III.

Informations

• Public : accessible dès 13 ans, aucun prérequis nécessaire
• Nombre de participants limité à 12 participants par atelier
• Accès gratuit, réservation conseillée au 01 42 87 08 68

Partager

Haut de page