Accueil > Expositions > Centre d’art > Plus ou moins sorcières (...)

Plus ou moins sorcières 1/3 : Ambivalence d’une figure

du 18 janvier au 7 avril 2012
vernissage mardi 17 janvier 2012 à partir de 18 heures

Commissaire invitée : Anna Colin

Participant(e)s : Pauline Boudry et Renate Lorenz, Vanessa Desclaux, Morgane Lory et Matthieu Canaguier, Caroline Darroux et Marie Preston, Camille Ducellier, Latifa Laâbissi, Candice Lin

Consultation architecturale : Thibaut de Ruyter

Le point de repère his­to­ri­que de ce volet est la revue fémi­niste Sorcières (1975-1982) qui intro­duit son pre­mier numéro avec l’affir­ma­tion sui­vante : « La sor­cière est la per­son­ni­fi­ca­tion de la révolte fémi­nine qui, contre le mépris, l’oppres­sion et la per­sé­cu­tion, dit oui à elle-même et non au monde tel qu’il est et ne devrait pas être. » Sorcières accom­pa­gna les mou­ve­ments fémi­nis­tes des années 1970 en trai­tant, au fil de ses paru­tions et entre autres thèmes, les ques­tions du tra­vail domes­ti­que non rému­néré, du contrôle de la vie humaine et de la vio­lence contre les femmes.

JPEG - 368 ko
Sycorax’s Collections (Herbarium), Candice Lin 2011
Gravure avec plantes, courtesy de l’artiste et de François Ghebaly Gallery, Los Angeles

Près de qua­rante ans plus tard, où en sommes-nous de nos luttes et quel­les formes pren­nent-elles aujourd’hui ? Dans quelle mesure « la recher­che d’ancê­tres his­to­ri­ques*, autre­ment dit l’iden­ti­fi­ca­tion à des alliers appar­te­nant à une autre époque, cons­ti­tue-t-elle une forme d’agence et un outil pour ces reven­di­ca­tions ?

Ambivalence d’une figure met en avant des pra­ti­ques qui, par la per­for­mance, l’allé­go­rie et le recours à des réfé­rents his­to­ri­ques situés en marge de la société, abor­dent l’héri­tage des luttes de genres et déman­tè­lent la hié­rar­chi­sa­tion tra­di­tion­nelle des sexes. S’inté­res­sant aux espa­ces de la marge et de l’ambigu, ces pra­ti­ques dres­sent un por­trait de la résis­tance à la norme, soit-elle cultu­relle ou économique.

* Mathias Danbolt, « Disruptive ana­chro­nisms : fee­ling his­to­ri­cal with N.O. Body », in Temporal Drag – Pauline Boudry / Renate Lorenz (2011).

Lire la présentation du projet Plus ou moins sorcières

JPEG - 140.6 ko
Charming for the Revolution
Capture du film,Pauline Boudry et Renate Lorenz, 2009, 11 min, 16mm/DVD et 6 photographies 
Performance : Werner Hirsch

AUTOUR DE L’EXPOSITION

- Taxi Tram
Samedi 4 février
Balade artis­ti­que en bus avec visite des expo­si­tions pré­sen­tées à la Maison popu­laire (Plus ou moins sor­ciè­res 1/3), aux Eglises à Chelles (Ô qua­trième, Bertille Bak,) et à La Galerie à Noisy-le-Sec (Georges Tony Stoll)
Tarif : 6 euros
Réservation : taxi­tram@­tram-idf.fr

- Écran social
Mercredi 25 jan­vier 2012 à 20 h 30
Carte blan­che à la réa­li­sa­trice Camille Ducellier : pro­jec­tions et dis­cus­sion autour de la ques­tion du genre et de la trans­gres­sion de la norme.

- Sun in your head
Vendredi 23 mars 2012 à 20 h
Ecran Somnambule ver­sion in situ
Un solo cho­ré­gra­phi­que de Latifa Laâbissi, suivi d’une conver­sa­tion avec Isabelle Launay, his­to­rienne de la danse, ainsi que d’une pro­gram­ma­tion de films courts pro­po­sée par Latifa Laâbissi et Isabelle Launay.

- Art in vivo
Mercredi 28 mars 2012 à 20 h
« Vieille Femme Salie »
Un événement initié par Caroline Darroux, eth­no­gra­phe et porte-voix, en col­la­bo­ra­tion avec l’artiste Marie Preston.

- Art in vivo
Vendredi 6 avril 2012 à 20 h
L’hyp­no­ti­seur et la sor­cière : penser leur lien au delà de l’appa­rente oppo­si­tion des genres
Une confé­rence pro­po­sée par Vanessa Desclaux (com­mis­saire et cri­ti­que d’art) et pré­sen­tée en col­la­bo­ra­tion avec Morgane Lory (met­teur en scène) et Matthieu Canaguier (créa­teur sonore).

- Visites com­men­tées gra­tui­tes
Visites indi­vi­duel­les sur demande du lundi au jeudi de 10 h à 18 h, le ven­dredi de 13h30 à 20h30 h et sur rendez-vous.
Visites pour les sco­lai­res et visi­tes de groupe sur rendez-vous.
Inscription auprès de la média­trice à l’accueil ou au 01 42 87 08 68

- Visite libre
Du lundi au ven­dredi de 10 heures à 21 heures
Le samedi de 10 heures à 16 heures 30.

Ressources

  • Dossier de presse (PDF – 701.5 ko)
  • Dossier pédagogique (PDF – 1.6 Mo)
  • Informations

    Le centre d’art est ouvert
    Du lundi au vendredi de 10 heures à 21 heures
    Le samedi de 10 heures à 16 heures 30.
    fermé les dimanches, jours fériés et vacances scolaires

    Entrée libre

    - Pour tous renseignements :
    Floriane Benjamin, coordinatrice
    - Contact presse :
    Annie Agopian, directrice

    Le centre d’art de la Maison populaire est soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Ile-de-France, le Conseil régional d’Ile-de-France, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Montreuil.

    La Maison populaire fait partie de tram, réseau art contemporain Paris/Ile-de-France et participe au Parcours Est une initiative des structures dédiées aux Arts visuels de l’Agglomération Est Ensemble.

    Partager

    À venir
    du 19 avril au 1er juillet 2017
    Saison 2011-2012
    du 10 mai au 29 juin 2012
    du 18 janvier au 7 avril 2012
    janvier-décembre 2012
    du 5 octobre au 10 décembre 2011
    du 19 septembre au 15 octobre 2011
    Les archives par année
    Rechercher sur le site
    Haut de page