Résidence de création artistique

Compagnie BANG !

novembre-décembre 2017 & avril-mai 2018

Résidence de création et ateliers gratuits

La Compagnie BANG !, est une jeune compagnie montreuilloise.
Elise Roy : Danse, chorégraphie et écriture 
Edmond Baudoin : Dessins 
Bastien Nouri : Bande son 

Sa première création sera une pièce choregraphique où la danse rencontre la bande dessinée pour raconter le voyage initiatique d’une jeune femme à travers sa propre mémoire. Employée du gouvernement en charge de la domestication des animaux, elle vit une vie heureuse et paisible jusqu’à ce qu’elle rencontre un animal sauvage…

Articulant l’intime avec le socié­tal et le poli­ti­que, ce seul-en-scène ques­tionne l’état de domes­ti­ca­tion de nos corps, de nos sen­sa­tions, de nos pen­sées et de nos rêves, en inter­ro­geant la place du sau­vage dans notre société.

Pour per­met­tre une réflexion col­lec­tive autour de la thé­ma­ti­que du spec­ta­cle et un ancrage dans le réel, la com­pa­gnie orga­ni­sera des ate­liers et récol­tera des témoi­gna­ges auprès de dif­fé­rents publics (habi­tants, per­son­nes incar­cé­rés, étudiants, acti­vis­tes… et adhé­rents à la Maison popu­laire).
Ces ren­contres cons­ti­tue­ront une des matiè­res sono­res prin­ci­pa­les de la bande son du spec­ta­cle.

Trois ate­liers en avril-mai 2018

  • Durée de chaque atelier : 3 h
  • Pour ces ateliers, aucune pratique de la danse ou de l’écriture n’est requise, et les langues étrangères sont bienvenues, même attendues !
  • Les participants devront au préalable donner leur accord pour être enregistrés dans le cadre de ces ateliers, et autoriser l’exploitation de tout ou partie de l’enregistrement audio par la compagnie.
  • Ateliers limités à 12 participants

 DANSE & PERSONNAGES DE BANDE DESSINÉE (8-12 ans)
Samedi 7 avril 2018 de 17 h à 20 h
Un ate­lier ludi­que et inte­rac­tif autour de la bande des­si­née.
En uti­li­sant les outils de la danse-théâ­tre, cet ate­lier pro­pose de mettre le corps en mou­ve­ment en mobi­li­sant l’ima­gi­naire de chacun à partir des héros de leurs bandes des­si­nées pré­fé­rées, ou à partir de bandes des­si­nées pro­po­sées par l’inter­ve­nante.
Comment faire vivre la bande des­si­née par la danse ? Comment incar­ner un per­son­nage et raconter col­lec­ti­ve­ment une his­toire par le corps ?

 DANSER LE GROUPE ET L’INDIVIDU (13-18 ans)
Vendredi 13 avril 2018 de 16 h 30 à 19 h 30
Par la danse–théâ­tre, cet ate­lier orga­ni­sera une recher­che sur la ques­tion de l’iden­tité.
Comment le groupe crée l’indi­vidu, ou l’indi­vidu le groupe ? Qui est in ? Qui est out ? Comment ? Pourquoi ?

 DANSE & ECRITURE (adul­tes)
Samedi 5 mai 2018 de 17 h à 20 h
Cet ate­lier débu­tera par un ate­lier d’écriture pour per­met­tre une réflexion col­lec­tive et un par­tage d’expé­rience autour de la thé­ma­ti­que du spec­ta­cle. Nous explo­re­rons ensuite les outils donnés par la danse contem­po­raine et la danse-théâ­tre pour arti­cu­ler et mêler le mou­ve­ment aux mots, la parole aux gestes.


Présentation de la compagnie

La com­pa­gnie BANG ! nait d’une reconver­sion. Après cinq ans d’études en scien­ces poli­ti­ques, socia­les et urbai­nes, Elise Roy décide de donner à la danse toute sa place et d’en faire son pre­mier outil de lan­gage et d’action. Elle se lance alors dans un pre­mier projet de pièce cho­ré­gra­phi­que en col­la­bo­ra­tion avec le des­si­na­teur Edmond Baudoin. En 2017, la com­pa­gnie BANG ! était née.
La com­pa­gnie BANG ! veut raconter des his­toi­res. Histoire de dire, his­toire de mon­trer, his­toire d’ouvrir, his­toire de rêver... Elle inter­roge nos tra­jec­toi­res de vie et notre monde contem­po­rain en arti­cu­lant l’intime avec le poli­ti­que, le socié­tal et le cultu­rel.
Ancrée dans la danse contem­po­raine et la danse-théâ­tre, la com­pa­gnie BANG ! se veut plu­ri­dis­ci­pli­naire. Elle pro­pose des spec­ta­cles pour le pla­teau et pour l’espace public où la danse ren­contre d’autres lan­ga­ges artis­ti­ques comme la bande des­si­née, le théâ­tre, le cirque, la marion­nette, la musi­que…
Les créa­tions de la com­pa­gnie BANG ! sont prio­ri­tai­re­ment axées vers la ren­contre et l’échange avec dif­fé­rents publics, tant au cours du pro­ces­sus de créa­tion que dans sa poli­ti­que de dif­fu­sion.

Elise Roy
est dan­seuse et cho­ré­gra­phe. Formée à la danse clas­si­que depuis ses cinq ans, c’est en venant étudier à Paris les scien­ces poli­ti­ques et socia­les qu’elle décou­vre la danse contem­po­raine. Elle par­ti­cipe à des ate­liers avec les cho­ré­gra­phes Herman Diephuis et Thierry Micouin, suit les cours régu­liers du dan­seur à Micadanses, à la Ménagerie de verre, au CND de Pantin et les stages d’été de l’école P.A.R.T.S à Bruxelles. A New York, elle étudie la danse et les scien­ces urbai­nes à l’uni­ver­sité de Columbia, explore la danse contact à Mouvement Research, danse avec le Shen Wei Dance Art et dans la créa­tion Cadence for eight de Lance Gries, ancien membre de la Trisha Brown Dance Company. De retour en France, elle prend part à plu­sieurs pro­jets, entre autre au sein du col­lec­tif ARTicule, et crée Les Villes Invisibles, spec­ta­cle vivant d’après le roman d’Italo Calvino. En 2016, elle décide de pro­fes­sion­na­li­ser sa pra­ti­que de la danse. Elle intè­gre la Efi Farmaki Dance Company, et monte la com­pa­gnie BANG !. En novem­bre 2016, elle ren­contre Edmond Baudoin lors de la pro­jec­tion du film de Laëtitia Carton Edmond, un por­trait de Baudoin. Quelques mois plus tard, elle le retrouve dans son ate­lier pour lui parler de son projet de pièce à la ren­contre entre la danse et la bande des­si­née, et déve­loppe avec lui sa pre­mière créa­tion. Elise est par ailleurs diplô­mée de master à l’Ecole d’Affaires Urbaines de Sciences-Po Paris et titu­laire d’une licence en Arts du spec­ta­cle - danse à Paris VIII.

Edmond Baudoin
des­si­na­teur auto­di­dacte, décide à trente-trois ans de quit­ter son métier de comp­ta­ble pour ne plus que des­si­ner. Il œuvre d’abord pour Circus, Pilote et L’Echo des Savanes, avant de voir son pre­mier livre publié en 1981. Il signe par la suite plus d’une cin­quan­taine d’ouvra­ges. Edmond Baudoin des­sine essen­tiel­le­ment en noir et blanc, peint, écrit, se pas­sionne pour la danse contem­po­raine, la musi­que jazz, rock et clas­si­que. Il tra­vaille avec les scé­na­ris­tes Frank et Jacques Lob et par­ti­cipe à la col­lec­tion "Futuropolis/Gallimard" en illus­trant Jean-Marie Le Clézio, Tahar Ben Jelloun, Jean Genet et Pier Paolo Pasolini. Il col­la­bore à la créa­tion de spec­ta­cles de danse contem­po­raine avec Béatrice Mazalto et Carol Vanni. Avec Fred Vargas, il cons­truit une nou­velle manière de confron­ter le texte et les illus­tra­tions qui donne lieu à la bande des­si­née format roman Les quatre fleu­ves. En 1992, il reçoit au Festival d’Angoulème le prix du meilleur album pour Couma Aco et celui du meilleur scé­na­rio pour Le Voyage en 1997. En 2014 sort le film docu­men­taire de Laetitia Carton : Edmond, un por­trait de Baudoin. L’été der­nier avec Troubs, il se rend à la fron­tière franco ita­lienne pour faire le por­tait des accueillants et migrants de la vallée de la Roja. L’album s’appel­lera Humains, et sor­tira à l’Association au prin­temps 2018. Actuellement, Il finit un livre avec Cedric Villani, la bal­lade du bébé robot (Gallimard).
S’inter­ro­geant régu­liè­re­ment sur la rela­tion qu’entre­tient un artiste avec son œuvre, Edmond Baudoin est un conteur inti­miste et for­te­ment auto­bio­gra­phi­que. Par les ques­tion­ne­ments exis­ten­tiels qui tra­ver­sent son œuvre, par son dessin aux fron­tiè­res de la pein­ture et son immense liberté for­melle, Baudoin a contri­bué à libé­rer la bande-des­si­née de ses car­cans. Il est aujourd’hui célé­bré comme l’un des maî­tres de la bande des­si­née contem­po­raine.

Bastien Nouri
com­mence le haut­bois à l’âge de huit ans. Après plu­sieurs années d’études dans dif­fé­rents conser­va­toi­res régio­naux, il intè­gre le Conservatoire natio­nal supé­rieur de musi­que de Lyon où il conti­nue d’appren­dre le métier de musi­cien d’orches­tre ainsi que la com­po­si­tion et l’impro­vi­sa­tion. Durant ses années d’études, il apprend la flûte tra­ver­sière et le saxo­phone en auto­di­dacte. A partir de 2013, Bastien se pro­duit au sein de dif­fé­ren­tes for­ma­tions sym­pho­ni­ques dans plu­sieurs pays d’Europe (Concertgebouw d’Amsterdam, opéra de Paris, opéra de Lyon).
Grâce à son par­cours de multi-ins­tru­men­tiste et ses dif­fé­ren­tes influen­ces musi­ca­les (clas­si­que, jazz, musi­que électronique), il par­ti­cipe à de nom­breux pro­jets en tant qu’impro­vi­sa­teur, com­po­si­teur, ou arran­geur. Il col­la­bore notam­ment avec la com­pa­gnie de théâ­tre Les yeux grands ouverts, la com­pa­gnie du Balcon et la com­pa­gnie De brique et de craie. Bastien côtoie aussi les stu­dios d’enre­gis­tre­ment lors de ses dif­fé­ren­tes col­la­bo­ra­tions, enre­gis­tre pour les artis­tes The National, Laurent Bonnot, Elise Mélinand et com­pose la musi­que de La fille de Brest, film d’Emmanuelle Bercot, avec sa for­ma­tion de musi­que actuelle Bloum. En 2018, il réa­li­sera en tant que com­po­si­teur, musi­cien et mon­teur son la bande son du spec­ta­cle de la com­pa­gnie BANG !.

Informations

 Ateliers gratuits sur inscription
 Par mail auprès de Thierry Rougié, coordinateur des secteurs Danses et Théâtre, Corporel et Sportif : tél 01 42 87 08 68.

Partager

Haut de page