Conférence & débat

Peuples, résistance/insurrection

Vendredi 1er Juin 2018 à 20 h

En corrélation avec l’exposition du centre d’art intitulée « En fuyant, ils cherchent une arme » proposée par Stéphanie Vidal, curatrice invitée à la Maison populaire en 2018.

Avec Gérard Bras, Philosophe, président de l’université populaire des Hauts de Seine et ancien directeur de programme au Collège International de Philosophie (2001-2007).

Il y a des peu­ples, et pas seu­le­ment des nations. Il y a des peu­ples qui divi­sent sans doute une même nation. Manière de dire que « peuple » ne dési­gne pas une réa­lité simple, homo­gène, donnée objec­ti­ve­ment, mais une puis­sance sociale, une manière d’être poli­ti­que his­to­ri­que­ment pro­duite. LE peuple n’existe pas : une mul­ti­tude se cons­ti­tue tou­jours contre une autre, un peuple se pose contre un autre. Il y a, par exem­ple, un peuple qui se reconnaît dans une iden­tité natio­nale ima­gi­naire et se referme sur lui-même dans la crainte d’être conta­miné par l’étranger. Il y a des peu­ples qui, au contraire se for­ment dans l’insur­rec­tion, frac­tu­rent l’homo­gé­néité sociale, et don­nent consis­tance à des ave­nirs qui appa­rais­sent comme impos­si­bles. C’est ce côté que nous cher­che­rons à explo­rer en sou­te­nant, avec Machiavel, qu’il n’y a pas de répu­bli­que démo­cra­ti­que pos­si­ble sans la puis­sance insur­geante de masses qui s’affir­ment comme peuple(s).
Gérard Bras


Publications :
Les voies du peuple (2018, éditions Amsterdam). 
Les ambi­guï­tés du peuple (2008, éditions Pleins feux).

Informations

Entrée libre.
Réservations conseillées au 01 42 87 08 68.

Partager

Haut de page