Sabrina Röthlisberger Belkacem

Née en 1988 à St Julien-En-Genevois, Sabrina Röthlisberger vit et travaille à Genève. Ses vidéos, performances, installations et textes abordent les liens entre la science et la mort, entre pouvoir et survie en alliant références à l’histoire de l’art, du cinéma ainsi que des allusions à sa propre identité sociale. Active en tant que collectif pendant de nombreuses années, elle développe une pratique centrée sur les femmes, la guérison ainsi que sur la réécriture de sa propre histoire, à travers le prisme de la contemplation.
Ses œuvres ont été exposées au Musée d’art moderne d’Oran, en Algérie ; à Gaudel de Stampa, Paris ; aux Urbaines, Lausanne ; au Kunstmuseum Bern ; au Kunstmuseum Thun ; à 186f kepler, New York ; à Upstate, Zurich ; à Alienze, Lausanne et au Centre d’Art Genève.

Elle a remporté la bourse Aeschlimann-Corti 2019, le prix BNP New HEAD 2018 et a participé aux Swiss Art Awards 2019. Elle était également en 2019 résidente ProHelvetia au Swiss Institute de New York ainsi que résidente au Centre d’Art de Genève.

Röthlisberger se livre également à une pratique curatoriale et a notamment réalisé lors de sa résidence à New York un programme d’expositions et d’événements en collaboration avec des artistes tels que Sadaf H Nava, Julien Ceccaldi, Marcel Alcalá, Dese Escobar, ou le poète Roger Van Voorhees.

Exposition

the many faced god·dess

du 13 mars au 10 juillet 2021

Curateur en résidence : Thomas Conchou
Avec la collaboration de :
Nils Alix-Tabeling, Sabrina Röthlisberger Belkacem, Bye Bye Binary, Ivan Cheng, Claude Eigan, Cédric Esturillo, Brandon Gercara, Tarek Lakhrissi, Elodie Petit, Queer Ancestor Project, Sin Wai Kin (fka Victoria Sin), Julie Villard et Simon Brossard.