Écrans Philosophiques

Le prophète télévisuel comme photogramme du pouvoir

Jeudi 27 avril 2017 à 20 h 30

Projection suivie d’une présentation et d’une discussion avec les spectateurs.
Au Cinéma Le Méliès de Montreuil.

Film : Network : Main basse sur la télévision de Sidney Lumet (Etats-Unis, 1976, 2h01) avec Faye Dunaway, William Holden, Peter Finch

Présenté par Éric Lecerf, maître de conférences à l’Université Paris 8, ancien directeur de programme au CIPh.

JPEG - 126.3 ko
Network : Main basse sur la télévision
© Swashbuckler Films

Réalisé il y a quarante ans, Network de Sidney Lumet conserve une actualité étonnante. Le monde des médias auquel il est consacré a pourtant connu au cours de ces dernières décennies une transformation d’une intensité équivalente à celle qui séparait ce moment de la création des premiers organes de presse. Cela tient pour partie au personnage d’Howard Beale dont l’emprise sur le public n’est pas sans rappeler les ressorts mobilisés dans la période récente par un Donald Trump. Sidney Lumet place cependant son propos sur un autre niveau d’interprétation que celui d’une simple accusation de la démagogie où médias et politiques se confondent comme instruments d’une puissance économique. Cette réflexion est certes présente dans son film, au même titre que cela était le cas dans Meet John Doe (1941) de Frank Capra ou A face in the crowd (1957) d’Elia Kazan, mais elle est jointe à une volonté de déconstruire ce qui fonde une relation entre intentionnalité de l’image et consentement ; ce qui fait notamment que la réification s’apparente plus désormais à un désir qu’à une contrainte. Négatif aux contours lumineux, le prophète cathodique Howard Beale sera ainsi interrogé au titre de l’épuisement de la critique dont il paraît être un symptôme.
Éric Lecerf

Informations

Les « Ecrans philosophiques » de Montreuil coopèrent depuis l’an dernier avec ceux de Taipei. Le nouveau thème commun s’intitule « La reproduction des images ». Chaque film présenté redonne sens à une ou plusieurs images venue (s) d’ailleurs. Ainsi la peinture, la photographie, le cinéma lui-même deviennent des « sujets » qui traversent, interrompent, ou redoublent le récit ; l’effet de l’image se multiplie dans le temps et l’espace, le réel gagne en opacité ou en transparence, il saute plusieurs fois aux yeux. Chaque intervenant suivra ce thème tout en poursuivant dans le même temps le fil de ses propres réflexions philosophiques.


 Au Cinéma Le Méliès à Montreuil 12 Place Jean Jaurès - Tel. 01 83 74 58 20 - M° Mairie-de-Montreuil (ligne 9)
Le prix de la séance, conférence comprise :
• Plein tarif, 6 euros
• Tarif réduit, 4 euros (moins de 26 ans, allocataires des minima sociaux, demandeurs d’emploi, retraités, porteurs d’un handicap (+ place gratuite pour un accompagnateur).
 Le cycle des Écrans philosophiques est conçu par la Maison populaire et organisé avec le Collège international de philosophie en collaboration avec Le Méliès (Montreuil).

Partager

Haut de page