Créations pédagogiques

Montreuil industries

du 24 septembre au 13 octobre

Exposition ARTEFACT
Vernissage le vendredi 24 septembre à partir de 18h30 à l’Hôtel de ville de Montreuil

Exposition des réalisations issues de l’atelier "Montreuil industrie, l’univers du travail..." mené par l’artiste Soraya Rhofir et les étudiants de BTS Communication Visuelle option Multimédia du lycée des métiers de la Communication Visuelle et de l’entreprise Eugénie Cotton.

Une rencontre créative entre artiste et étudiants liant le monde de l’art et celui de l’entreprise, sous la conduite pédagogique de Sophie robert et Soraya Rhofir en partenariat avec la Maison populaire.

Le Projet :
Le domaine des arts appliqués lie le monde de l’art et celui de l’entreprise, il s’agit d’explorer par la recherche et la pratique les différences et points communs entre la création graphique et la création artistique, deux modes de travail dont les finalités diffèrent mais dont les moyens employés peuvent se recouper, s’opposer, s’enrichir. Proche des préoccupations des élèves, le travail de l’artiste Soraya Rhofir questionne l’image, l’esthétique, le style.

Les étapes :

Parcours urbain et rencontres avec les professionnels de l’image à Montreuil :
Il s’agit d‘aborder l’histoire des mutations urbaines ainsi que l’histoire et l’actualité industrielle de la ville à travers ces parcours et rencontres en entreprises qui sont l’occasion de récupérer des matériaux visuels (images, pictogrammes, etc …) et des matériaux concrets liés à l’imprimerie (chutes, pages de calage des machines, outils désaffectés, encres, etc …) tout en observant les techniques professionnelles.

Géolocalisation des parcours et intégration des documents sur la Métacarte :
Les documents sonores, visuels, textuels, etc. récupérés auprès des entreprises servent à rendre compte des recherches préparatoires à la réalisation du projet. Une étape à la fois ludique et pédagogique qui permet à plusieurs projets différents de se rencontrer à travers l’utilisation d’un même outil libre. www.metamap.fr
Il s’agira de travailler les éléments récoltés afin d’en faire des objets numériques qui seront placées dans des lieux particuliers de l’histoire industrielle de Montreuil, sur la carte virtuelle. L’intégration de ces documents ou objets est un travail de création.

L’atelier avec l’artiste :
Il s’agit dans l’atelier de réemployer les images prélevées par les étudiants et les matériaux récupérés auprès des imprimeurs ainsi que les enregistrements sonores ou vidéo réalisés sur place. Ces objets, documents, matériaux doivent garder une présence, mais sont métamorphosés, additionnés à d’autres éléments, remixés, et présentés au public lors d’une exposition de groupe.

Les partis-pris :
Soraya Rhofir utilise les images publicitaires ou promotionnelles comme matériau de départ pour ses œuvres. Elle fait l’inventaire d’images, icônes, vignettes en tout genre récupérées sur des paquets de céréales par exemple. Ce catalogue d’images et d’objets sélectionnés tels que pochette de death metal, ondamania ou motifs écossais, forme le vocabulaire de base de son travail.
Ses installations prennent la forme de collages visuels dans lesquels se placent parfois des « standys », ces silhouettes réalistes de personnages à échelle un, objets hérités de tactiques marketing surannées créant une illusion dont personne n’est dupe et jouant habituellement le rôle de présentoir à prospectus. L’artiste s’intéresse à la qualité picturale basse définition de ces images qui présentent d’autres images, et les associe selon des plans et des géométries précaires.
Extraites de l’univers iconographique d’une culture de supermarchés avec son lot d’animations commerciales, d’imprimés publicitaires et de mascottes à éditions illimitées, d’un univers où l’objet personnifié et le personnage objectivé se donnent la main, ces images saturées, une fois dissociées de leurs lieux de surproduction naturels, sont inanimées et ne font plus illusion. Elles sont sujettes alors à divers arrangements et manipulations au-delà du bon ou du mauvais goût, sans rien pour ramener ces divagations esthétiques à une juste mesure…
Motifs simples et grossiers à la fois, ces collages ou recadrages d’images sont issus d’une esthétique graphique LIDL ou CORA. Selon l’artiste « ce qui est médiocre est familier, et est utile, il englobe tout, c’est le réel. »

Pédagogie et processus de création artistique :
La présentation de la démarche de Soraya Rhofir, de son travail plastique multimédia est un point de départ pour aborder des notions esthétiques liées à la problématique arts appliqués / arts contemporain.
La référence aux artistes usant d’un savoir faire « industriel » au service d’une œuvre (Le Bauhaus, Warhol, Duchamp, El Lissitzky, mais aussi Robert Filliou, Claude Closky, Mathieu Mercier, Lily Reynaud Dewar, Daniel Pflumm, Boris Ashour) permet aux élèves de concevoir leur production après discussion et dans l’appréhension d’une certaine famille d’artistes pour lesquels arts et objets manufacturés ne sont pas si antagonistes.

Le travail de Soraya Rhofir jouant de la dégradation de l’image numérisée, et de sa résolution, il est question d’aborder l’image multimédia dans son aspect premier, granuleux et irrésolu, et de manipuler la matière première recueillie par les étudiants afin de procéder à divers réarrangements techniques, accidents, « bugs », ouvrant ainsi vers des créations dépassant le support premier.

Le travail sur un format industriel de type affiche, ou plus grand, pouvant se décliner en poster, couverture, pochette de disque permet aux étudiants de s’approprier un type de communication en le détournant ou le dépassant, d’en connaître les limites à la manière de l’œuvre Cosmos de B. Ashour.

Les élèves réalisent des travaux en 2D ou en 3D : volumes de papier, projection, animation, démultiplication, changement d’échelle, envahissement, prolifération, géométrisation, figures complexes, trucages, flous, pixellisations…
Ces formalisations pourront citer des techniques industrielles (découpages, reliures, encrages) mais transposées dans une visée artistique, de manière à problématiser, questionner, donner du sens, sublimer.

Exposition :
La présentation des travaux des étudiants se fera avec l’artiste par la mise en espace d’une installation collective à l’hôtel de ville de Montreuil, salle PIC, ARTEFACT, du 24 septembre au 13 octobre 2010.

Sorties :
Musée de l’histoire vivante
Entreprise STIPA imprimeurs
Entreprise MadLight
Mozinor - SEMIMO
Patrimoine industriel du bas-Montreuil
Atelier de Pablo Feix
Galerie L’escalier
Studio Alabatros
Maison populaire

Portfolio

Image : 0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | ... | 54 | Tout afficher

Informations

Exposition à L’Hôtel de ville
1 place Jean Jaurès
93100 Montreuil

Métro ligne 9 - Mairie de Montreuil

Ouvert le lundi, mercredi, jeudi, vendredi 8 h 30 à 17 h, le mardi de 14 h à 18 h 45 et le samedi de 8 h 30 à 11 h 45

Entrée libre

Photos Sophie Robert

Partager

Haut de page