Lakhrissi Tarek

Né en 1992 à Châtellerault. Vit et travaille à Paris.

Tarek Lakhrissi travaille à partir de la performance, de l’installation, de la vidéo et de la poésie autour de la codification du langage et des affects, dans une démarche fictionnelle. Poète, queer et arabe, il aborde la langue — son évidence et ses limites — par mouvements itératifs, faisant régulièrement intervenir l’anglais, l’arabe et le français. Il entend faire pression sur le langage à partir d’une expérience subjective et marginale, constamment remise en perspective par le jeu de son énonciation.

Ses récits sont le lit d’ébats perpétuels entre la puissance d’assignation de la parole et sa ré-articulation émancipatrice, dans lesquels s’invitent tour à tour slang, culture populaire et références théoriques. Vidéaste, il s’entoure de proches et d’ami·e·s à la vie comme à l’écran afin de créer une famille choisie qui travaille, comme héritage féministe, à l’abolition de la distinction entre le personnel, l’art et le politique.

En mettant en scène des individus qui déjouent les carcans corporels de leur époque, il ouvre un espace de body-politisation qui heurte les conceptions établies de ce que doit et ce que peut le corps dans sa mise en relation à l’image et aux autres.

Exposition

the many faced god·dess

du 13 mars au 10 juillet 2021

Curateur en résidence : Thomas Conchou
Avec la collaboration de :
Nils Alix-Tabeling, Sabrina Röthlisberger Belkacem, Bye Bye Binary, Ivan Cheng, Claude Eigan, Cédric Esturillo, Brandon Gercara, Tarek Lakhrissi, Elodie Petit, Queer Ancestor Project, Sin Wai Kin (fka Victoria Sin), Julie Villard et Simon Brossard.
Exposition

la clinique du queer

du 28 septembre au 13 février 2021

Prolongation de l’exposition la clinique du queer !

Curateur en résidence : Thomas Conchou
Avec la collaboration de Babi Badalov, Simon Brossard & Julie Villard, Gaëlle Choisne, Jude Crilly, Les éditions douteuses, Justin Fitzpatrick, La Gousse, Victorine Grataloup, HIGH HEAL, Tarek Lakhrissi, Paul Maheke, Roxanne Maillet, Raju Rage & Alpheratz, Julien Ribeiro, Rotolux Press, Bassem Saad, Eothen Stearn et Simon·e Thiébaut.
Par Tarek Lakhrissi

Ecole d’automne

Les 17-18 et 19 octobre

Tarek Lakhrissi a pensé et conçu une école d’automne éphémère de trois jours avec workshops et masterclass.
Résidence de création artistique

« Something I didn’t say » de Tarek Lakhrissi

De janvier 2020 à décembre 2021

La Maison populaire accueille en résidence artistique de création numérique, de janvier à décembre 2020 Tarek Lakhrissi, artiste visuel, poète, performeur. Il est invité sur une proposition de Thomas Conchou, curateur en résidence pour la programmation du centre d’art en 2020.
Soirée de performances

Émois émos

vendredi 24 janvier 2020 à 20 h

Lancement du cycle NO NO DESIRE DESIRE
[Soirée maintenue. Aucune annulation même si un mouvement social est prévu sur le réseau RATP]
Attention, cet événement est complet, nous ne prenons plus de réservations.

conSpiration de Tarek Lakhrissi & Loup
Rose Hérésie du collectif TON ODEUR
Exposition

i’m from nowhere good

du 22 janvier au 11 juillet 2020

Curateur en résidence : Thomas Conchou
Avec la collaboration de Josefin Arnell, Simon Brossard & Julie Villard, A. K. Burns, Roy Dib, Amandine Fabregue, Nash Glynn, Hannah Quinlan & Rosie Hastings, Caroline Honorien, Tarek Lakhrissi, Loup, Roxanne Maillet, TON ODEUR (Marie Milon & Élodie Petit), Bruno Pelassy, Luiz Roque et Mikołaj Sobczak.