Édito

De l’autre côté du miroir

Un nouveau cycle s’ouvre. La Maison populaire invite Elsa Vettier, commissaire d’exposition, en résidence. Tout au long de l’année, elle se penche sur la figure de The artificial kid. Ce gamin, héros du livre de science-fiction de Bruce Sterling, met en scène sa vie de manière permanente et finit par intérioriser son propre système de contrôle et de surveillance. Aquarium, premier chapitre de ce cycle, nous plonge dans les coulisses de l’ère du Loft. Pour l’adolescent, exister en dehors du regard des autres est déjà une première victoire. À la recherche d’une vision juste, l’artiste Harilay Rabenjamina invite des teenagers à donner leur avis, partager leurs goûts musicaux pour dépasser le marketing de soi et être aux manettes de leur devenir. Le Cycle des Veilleurs de Joanne Leighton poursuit sa ronde sans ciller.

Voix brûlantes et verbes hauts, les songwriteuses Lonny, JUR et Laura Cahen occupent le devant de la scène.
Pour cette nouvelle année, on ouvre des stages à tous les étages : labo d’écriture, création de site inter- net et masterclass de djing ou transformation des sons. Sur parquet de bal ou façon cabaret, on cha- loupe comme pour une première danse. Dans un élan gracieux.

Tous nos vœux pour cette année 2022.

Pauline Gacon, directrice
et l’équipe de la Maison populaire

Partager