Édito

Désorceler les futurs

Avril-Juin 2019

Avec conviction, élan ou détermination, « l’artiste doit prendre position ». Cette affirmation de Paul Robeson, artiste et activiste de la Renaissance d’Harlem, sonne avec acuité. Elle est pourtant prononcée dès 1937, lors d’un rassemblement pour les réfugiés de la guerre espagnole.

Espace pour penser, pratiquer et repousser les frontières, la Maison populaire prend position et opère dans ce champ exploratoire d’une société attentive à l’art, avec les curateurs en résidence Marie Koch et Vladimir Demoule pour Venez comme vous êtes. Deuxième volet de leur exposition Ici sont les dragons, ils questionnent la « libre » circulation des biens et des personnes, à travers les œuvres d’artistes américaines, danoise, marocain, italien, néerlandais et française. Pour continuer à déjouer le sens commun, le Laboratoire sauvage Désorceler la finance cherche des moyens de nous désenvoûter des « too big to fail », ces banques trop grosses pour faire faillite qui appuient sur l’ossature étatique.

Lors du workshop de réalisation vidéo Seconde colonie, l’artiste et créatrice numérique Marie-Julie Bourgeois, incite chacun à rêver une plage sur Mars et à démythifier l’espace tout entier.

En concert le 10 mai, Pi Ja Ma et Alice et moi n’ont, elles non plus, pas attendu de marcher sur la Lune pour dessiner leurs propres galaxies pop et effrontées, qui vont transformer toute playlist de l’été.

Aux beaux jours, la Maison pop cultive des formes ouvertes de débats, stages, visites ou parcours en famille, d’écrans philosophiques et d’apéro Pop [lab], pour que chacun aborde un art et une pratique en participant à son récit.

Place au mouvement, enfin, les adhérents des ateliers artistiques et leurs professeurs donnent le pouls de la saison avec les cabarets et fêtes maison. De la danse au cirque et à la musique, du cinéma d’animation à la photographie, de la fabrication d’effets spéciaux à l’art de la BD, vous verrez beaucoup de ce que l’on peut faire à la Maison populaire. Pour tout voir, tester, expérimenter, les portes sont ouvertes du 13 au 25 mai.

Prenez part !

Pauline Gacon, directrice
et l’équipe de la Maison populaire
avec une pensée complice à Annie Agopian

Ressources

  • Diffusion culturelle (Avril-juillet 2019) (PDF – 1.9 Mo)
  • Partager

    Haut de page