Salons numériques

Ciné dans le salon #3

du 6 au 31 janvier 2014

Projection en continu d’une sélection de 3 vidéos d’artistes du fond de la collection départementale d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis

Le bruit se fait sourd, l’expression se modifie, les sens s’entremêlent : l’absurde se révèle par la mise en poésie de l’image. Le salon de la Maison Pop accueille 3 vidéos d’artistes, en résonnance avec le premier volet de l’exposition Véritables préludes flasques : bruit rose au Centre d’art

Boris Du Boullay
Les say­nè­tes ou la vie réelle et ima­gi­naire de Boris Du Boullay :
je fais mon corps électrique, je me cache pour jouer de la trom­pette, je bois du lait pour la santé, je ris, je fais les gestes de l’enfance.
L’esprit de ces say­nè­tes absur­des où l’artiste se met en scène lui-même, c’est l’étiquetage quo­ti­dien de pen­sées ano­di­nes, en toute sim­pli­cité.
2003/2006, 11’30’’

Son cinéma, vio­lem­ment marqué par Rossellini, Duras, Tarkovski, Chaplin ou Rozier, cher­che un écho aux pistes défri­chées par fluxus ou par Chris Burden, tout en tra­vaillant un sillon phé­no­mé­no­lo­gi­que propre avec l’idée que le cinéma peut res­ti­tuer le temps anté­rieur en lui sub­sti­tuant des traces de l’absence.
Centrés sur l’intime, l’écriture et le quo­ti­dien, jouant de l’absurde dans la dis­tance au réel, tra­vaillant sur la vitesse, l’impro­vi­sa­tion, l’accu­mu­la­tion et la pro­fu­sion, ses films ten­tent d’explo­rer la voie ouverte par Michel Henry sur l’auto-dona­tion (où il n’y aurait plus de dis­tance phé­no­mé­no­lo­gi­que entre le donné et le don­nant).

Vincent Mauger
La caméra fixe enre­gis­tre le geste répé­ti­tif et fami­lier du frois­se­ment d’une feuille de papier. Chiffonné puis déplié par l’opé­ra­teur dont on ne voit que les mains, le papier devient pay­sage ou mon­ta­gne se déta­chant sur un ciel bleu - le tee shirt de l’opé­ra­teur !
Sans titre, 2002, 7’30’’

Vincent Mauger, né en 1976 à Rennes, est un sculp­teur fran­çais contem­po­rain. Il vit et tra­vaille près de Nantes

Frédéric Dumond
Text est un poème visuel. Les let­tres iso­lées et flot­tan­tes se dépla­cent pout former des mots éphémères, des vers qui se dis­lo­quent aus­si­tôt.
2006, 4’30’’

Frédéric Dumond est artiste et poète, il est né en 1967, il vit et tra­vaille à Montreuil (Ile-de-France). Dans ses textes comme dans ses pièces (ins­tal­la­tions, vidéos, per­for­man­ces), il ques­tionne les condi­tions d’exis­tence du sens.

Informations

Entrée libre
Les films sont visibles aux horaires de la Maison populaire de 14 h à 21 h en semaine et le samedi de 10 h à 17 h
En partenariat avec la collection départementale d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis

Partager

Haut de page