Exposition

Google dance de Pascale Barret

du 1er au 31 décembre

Version Beta #3

À découvrir une toute nouvelle œuvre de l’artiste Pascale Barret : On The Move

À décou­vrir un projet de danse qui asso­cie la géo­lo­ca­li­sa­tion et une danse méta­pho­ri­que sur le web.

Artiste hybride de la scène inter­na­tio­nale, Pascale Barret se joue de médiums tan­gi­bles et vir­tuels, scien­ti­fi­ques et his­to­ri­ques pour abor­der les ques­tions iden­ti­tai­res. Elle com­bine et dis­tord les pra­ti­ques avec la cons­cience accrue que la tech­no­lo­gie tend à trans­for­mer notre per­cep­tion du soi et d’autrui. Depuis 2001, elle expose son oeuvre plas­ti­que et per­for­ma­tive en solo ou dans des col­lec­tifs, en chairs et en ligne. Pascale par­tage sa pra­ti­que autour de lec­tu­res, rési­den­ces, com­mis­sa­riats, et col­la­bore aux recher­ches de labo­ra­toi­res art et science (LIMSI-CNRS ; LARAS). En 2010, elle est lau­réate du Banff Centre pour Interactive Screen. Depuis 2012, Pascale prend part aux web-per­for­man­ces “Angry Women”, ”Angry” et ”on love” d’Annie Abrahams. Plus récem­ment, elle était artiste-com­mis­saire invi­tée et membre du jury pour le prix Innovation pro­jets-web au fes­ti­val Nouveau Cinéma de Montréal. Elle expose actuel­le­ment en ligne dans le projet inter­na­tio­nal Octopus et sur http://copie-copains-club.net/.

En 2013-2014, Pascale suivra le pro­gramme d’expé­ri­men­ta­tion en art et poli­ti­que SPEAP au sein de Sciences-Po (Paris).

Informations

A découvrir sur l’internet et sur les postes de la Maison populaire aux heures d’ouvertures de la Maison populaire.

Partager

Haut de page