Écrans philosophiques

Les jeux du réel et de l’imaginaire au prisme de la création : le temps et l’intemporel

jeudi 6 février 2020 à 20 h 30

[ Attention, cet événement est annulé en raison d’une grève au Cinéma Le Méliès]
Chaque film, diffusé au Méliès, est suivi d’une courte conférence dont l’enjeu est l’approche d’un problème philosophique, et d’un débat avec le public.

Film > Le Magnifique, Philippe de Broca, France/Italie, 1973 (95 minutes)
L’imaginaire passé au crible de Philippe De Broca par Jean-Pierre Zarader, agrégé de philosophie.

Le Magnifique est fondé sur l’opposition du réel et de l’imaginaire, mais il ne cesse d’approfondir cette opposition, d’en montrer la complexité, voire de la déconstruire. La fuite du référent, comme le primat du geste et du costume, se retrouve dans ce film qui explore processus et enjeux de la création, écriture d’un roman ou réalisation d’un film, chacun relevant d’un imaginaire spécifique.

JPEG - 234.5 ko
Le Magnifique
de Philippe de Broca

Mais le film est aussi une réflexion filmique sur le temps, qui fait appel à tous les procédés techniques du cinéma : aux côtés de Bob Saint-Clare, de Christine et de François Merlin, c’est le cinéma même qui s’invite, en passager clandestin. Le Magnifique est en ce sens le film de Philippe de Broca qui conduit le plus à distinguer deux domaines : l’imagination et l’imaginaire.

Informations

[ Attention, cet événement est annulé en raison d’une grève au Cinéma Le Méliès]

Partager