Résidences musicales

Laure Brisa

Chanter sous les comètes

Laure Brisa sera en résidence à la Maison populaire à partir d’avril 2020 pour la création Des comètes. Elle est programmée dans le cadre du MAAD in 93, festival de créations musicales, pour dévoiler une co-création avec un·e artiste invité·e en septembre 2020.

Après avoir enregistré un premier disque, Leaving Room sorti en 2015 en auto production (sous les labels Microcultures et carton records), Laure Brisa s’entoure d’une équipe artistique pluridisciplinaire pour créer Des comètes à partir d’un instrumentarium fait d’une harpe classique, de nombreux micros, des machines, un piano électronique, un séquenceur, une grosse caisse, beaucoup de pédales et une pléiade d’objets. Laure Brisa orchestre un panthéon personnel, un opéra domestique, avec tout ce qui l’entoure. Tel le mécanisme de nos rêves, sans logique et sans linéarité, elle nous fait traverser des paysages sonores, bouclant de la pointe des pieds, étoffant du bout des doigts, peignant délicatement les contours, les angles de vues, les profondeurs de champ, les travellings de ce deuxième opus qu’elle construit à vue et dont elle offre les rouages.

L’espace est traversé par les vents, des brumes, la mer, des comètes et des étoiles, des mots d’Aristote en grec ancien, des vides et des trains, des figures de femmes disparues, de pauvres héros... L’équipe réunit des personnes ancrées dans la musique électronique, Thomas Duval pour la direction artistique, Nicolas Petitfrère en tant que producteur exécutif Canblaster et Romuald Lauverjon pour certaines productions et arrangements.

JPEG - 215.4 ko
Laure Brisa

Partager

Haut de page