Résidence de création artistique

Danse Contemporaine

septembre 2018 - juin 2019 

Dans le cadre du dispositif du « Danse en amateur et répertoire » du Centre National de la Danse.

Encadrée par Marie-Charlotte Chevalier et Elodie Escarmelle

Avec la participation de : Moro Aguiton, Amélie Auffret, Caroline Beaurel, Antoinette Carpentier, Suzanne Carpentier, Elisa Cohen, Vanessa Dziuba, Danielle Florent, Lola Isidro, Ngeke Mongi, Dominique Moreau, Marisol Mottez, Pascale Pisani, Emilie Prouteau, Anaïs Renaud, Sandrine Roux, Caroline Schmautz, Caroline Vaurs, Claire Voisin.

 Reconstruction de l’œuvre Die Waage (la balance) d’Albrecht Knust
(année de création de l’œuvre : 1924-1934, style : danse chorale)

« Le choix de cette œuvre découle de notre intérêt pour le travail du groupe et la forme de la danse chorale, ou chœur de mouvement. Nous nous intéressons au fait que le personnage mis en avant soit le groupe, le collectif. 
Nous connaissions La vague (Die Welle), autre danse chorale chorégraphiée par Albrecht Knust. Nous y apprécions la présence de la géométrie et de l’abstraction. Knust, en tant que disciple de Laban ayant développé et affiné le système de notation appelé cinétographie, s’est intéressé aux multiples possibilités de déplacements et d’évolutions du groupe. Nous percevons une dimension ludique dans l’exécution d’une danse de groupe que nous souhaitons transmettre à ce groupe. » 
Marie-Charlotte Chevalier et Elodie Escarmelle

 Le groupe
Le groupe de danse contemporaine de la Maison populaire est constitué d’adultes amateurs en danse mêlant plusieurs générations de personnes ayant entre 23 et 59 ans.
Le groupe existe depuis de nombreuses années. Il est animé depuis 2010 par Elodie Escarmelle. En 2014, elle met l’accent sur le travail d’improvisation et de création auprès du groupe, transmettant ainsi les fondamentaux de la danse par l’expérience et l’exploration. Au fil des années, un noyau dur s’est constitué, démontrant une grande sensibilité artistique, une belle écoute collective et une grande curiosité artistique.

JPEG - 75.1 ko
La Vague
Chorégraphie d’Albrecht Knust (1930). Extrait de la reprise et transmission de Noëlle Simonet, pour le Festival Danse à Aix (1997).

 Calendrier autour de l’œuvre
Entre septembre 2018 et juin 2019 : 30 séances de ateliers de 2 heures les lundis de 18 h 30 à 20 h 30 animé par Elodie Escarmelle et Interventions de Marie-Charlotte Chevalier.
Courant 2019 :

  • Une conférence avec Axelle Locatelli (thèse sur les danses chorales).
  • Introduction aux principes de notation Laban : gestion des parcours, introduction des principes de base
  • Projection du montage : La danse expressionniste Allemande. CND
  • Sortie culturelle pertinente en fonction des programmations des lieux franciliens sur la saison 2018/19 (Théâtre de la ville, Chaillot, CND, etc. …)

 Lieux et dates prévisionnels de représentations

  • Vendredi 24 et samedi 25 mai 2019 : Rencontre nationale « Danse en amateur et répertoire » au Centre National de la Danse à Pantin
  • Juin et Juillet 2019 : Cabaret maison : Maison Populaire, Fête de la ville au Parc Montreau, Activ’été : Festival d’été à Montreuil.

 Biographies  

Marie-Charlotte Chevalier est danseuse et pédagogue. Elle est familière du travail avec des groupes d’amateurs et a une grande compétence en matière de notation (diplômée du CNSMDP en Notation Laban). De plus, son expérience de reconstruction de danses chorales dans le cadre de « Scènes de geste » au CND en 2015 font d’elle une alliée de choix dans le travail autour d’une œuvre chorale.

Elodie Escarmelle s’est formée à Londres au Laban Centre et travaille depuis principalement en France, ainsi qu’en Europe. Elle a collaboré avec les chorégraphes Nasser Martin-Gousset, Nadine Beaulieu, Agnès Pancrassin, Claire Filmon en France, Janine Harrington en Angleterre, Tania Soubry au Luxembourg, ainsi que plusieurs chorégraphes New Yorkais. Elle a aussi participé aux œuvres des artistes Tino Sehgal à Paris ou Olek à New York.
Pour sa compagnie Small Room Dance, elle a créé quatre pièces présentée en France, en Irlande ou en Angleterre, et prépare sa cinquième création Héroïne pour la saison 2017-18. Sa démarche avec Small Room Dance la conduit à mener régulièrement des projets destinés à des publics amateurs ou non-danseurs, par exemple le projet Parler la danse, écrire le geste : chorégraphies du quotidien, mené avec des groupes d’alphabétisation à Montreuil.

Partager

Haut de page